Story

Ces petites phrases qui font du bien à l’arrivée de bébé

Ces petites phrases qui font du bien à l'arrivée de bébé...

« Devenir maman, c’est génial, magique, une expérience incroyable… ». Ce genre de phrases, on les entend à la pelle de notre entourage… On les lit partout dans les magazines de parents et ça transpire des comptes Instagram de cyber mamans influenceuses… Alors je ne vais pas dire le contraire, c’est une aventure extraordinaire qui mérite d’être vécue, mais par moments c’est la Bérézina, et ça fait aussi partie du jeu. On ne sait plus comment on s’appelle, si on doit profiter des 14 minutes 56 de sommeil de bébé pour doucher nos cheveux déjà trop gras ou manger une madeleine pour éviter l’hypoglycémie… Et arrivent (parfois) les petites phrases de la super copine, la tata (non, pas la vieille fille) ou un article de magazine, qui font du bien, qui nous donne une vraie bouffée d’oxygène au milieu de toute cette culpabilité du « je crois que j’étais pas faite pour être mère » ou encore du « quelle connerie j’ai fait ! » (on l’a toutes pensé, non ?). Alors voici ma petite liste de ces phrases qui m’ont fait tellement de bien…

« Un bébé pleure en moyenne 2h par jour »

Le site Naître et Grandir

Alors oui, c’est peut-être bête, mais sur le moment, quand Bébé Loup arrive, ses pleurs résonnent difficilement en nous… On cherche comment y répondre, comment les calmer et parfois quand ils ne cessent pas, on a vite tendance à se dire qu’on ne sait pas y faire… Au point de faire tomber notre moral à zéro (un vrai yoyo ce fichu moral). Et puis un jour, j’ai lu un article sur le site Naitre et grandir, qui expliquait qu’un bébé pleurait en moyenne 2h par jour (voire plus de 3h pour 25% des bébés). Ca m’a permis de relativiser ces pleurs inconsolables. Et je me suis dis que finalement, mis bout à bout, Bébé Loup ne devait pas pleurer tant que ça (certains jours si… mais pas tous !). Donc relativisons… L’EJE ajouterais même que c’est son moyen de communiquer, d’évacuer, d’appeler etc… et qu’un bébé qui ne pleure pas, c’est un bébé qui n’aurait rien à nous dire ? Finalement, je crois que je préfère qu’il pleure un peu alors…

baby-303071_1920

« Non, ce n’est pas toujours le coup de foudre quand tu rencontre ton bébé ! »

 La super tata sans langue de bois

Après une césarienne programmée, j’ai pu rencontrer Bébé Loup 2 bonnes heures après son arrivée sur terre. Cette rencontre fut très chargée en émotions (et en pleurs, merci nos amies les hormones) mais maintenant que tout cela s’est passé il y a plusieurs mois, je peux plus facilement avouer que ce tout petit Bébé Loup que j’avais viscéralement envie de protéger de ce monde de brut, et ben malgré tout, je n’ai pas ressenti ce coup de foudre miraculeux tant décri par certaines mamans… Et là, c’est le summum de la culpabilité ! Et même si l’on ressent quelque chose d’indéfinissable pour ce tout petit bébé, l’amour peut apparaître au fil des jours, des semaines, des mois qui vont suivre. Je m’étonne encore parfois de ne pas me reconnaître tout de suite quand on m’appelle « La maman de Bébé Loup »… Chaque jour je l’aime plus que la veille, mais les premiers jours, j’ai passé parfois des heures à l’observer, sous toutes les coutures, à me dire « mais si, c’est ta fille, la tienne, celle à qui tu parlais il y a encore quelques jours dans ton ventre ». Il m’aura fallu du temps pour réellement rencontrer ma fille et me rencontrer aussi, en tant que maman… Alors merci tata pour cette phrase lancée au cours d’un  repas de famille, qui m’aurait fait pleuré de soulagement ! Je ne suis peut être pas une mauvaise maman finalement…

« Tu as passé 28 ans de ta vie à ne penser qu’à toi, c’est normal que tu trouve ça dur de devoir mettre tout ce qui te concerne au second plan pendant les premiers temps ! »

La belle-sœur qui sait de quoi elle parle

Elle pleure, je me lève, fait chauffer le biberon, vais la chercher, lui donne le biberon, la change, l’habille… Et finalement, sans m’en rendre compte je suis déjà dans une routine bébé biberon-dodo-couche qui tranche tellement avec mon ancienne vie, qui parfois me manque (je dirais même parfois plus souvent que je ne veux bien l’assumer). Alors par une belle journée de printemps, plus dure que d’habitude, je débarque chez ma belle sœur à coup de « je crois que je me noie… ». Les cheveux encore un peu en bataille, je cours après le temps pour parfois me demander ce que j’ai pu faire de toute ma journée à part m’occuper de bébé… Et il y a des jours où ma grasse mat’, la douche de 20 minutes avec la musique à fond (sans devoir couper l’eau parce que je crois que je l’entends pleurer), et le petit dej sur le canap devant un épisode de la Casa de Papel, bah ça me manque terriblement. Alors c’est reparti pour le grand discours du « je ne suis pas faite pour ça, je suis horrible de regretter par moment ma vie d’avant », surtout quand on voit partout (oui, à force on les voit partout) ces super mamans, qui gèrent, sans se plaindre, avec une banane d’enfer et une manucure au top ! Alors merci à toi ma belle-sœur, d’avouer que toi aussi tu as pensé ça, toi que je voyais comme une super maman au top à l’arrivée de tes Bébés Loups…

people-2559723_1920

 

« Que tu allaite, un peu, beaucoup ou que finalement tu décide d’arrêter, ce sera le meilleur choix pour toi et ton bébé, les autres on s’en fout !« 

L’amie qui aide à assumer l’arrêt de l’allaitement

Bébé Loup n’est pas encore là qu’il faut réfléchir à la question de son alimentation… Allaitement ou biberon ? Alors sans revenir sur les intérêts de chacun (il existe déjà un millier d’article qui parlent de ça), c’est une décision pas toujours facile à prendre et pas toujours facile à assumer tant les gens se sentent investis d’une mission en te donnant leur avis… J’ai finalement choisi de tenter l’allaitement, en me préparant au mieux, mais en me jurant que si ça devenait trop compliqué pour moi et Bébé Loup, j’arrêterai ! Je souhaitais surtout que cela reste un plaisir pour elle et moi. Il y a tellement de sujets qui nous questionnent avec l’arrivée de bébé, que pour ce sujet là, je ne voulais pas me rendre malade. Au 1 mois de Bébé Loup, c’est devenu plus compliqué. C’est là que j’ai commencé à m’interroger… Est-ce le moment d’arrêter ? A partir de quel moment je devais considérer que, stop, ça ne nous convenait plus ? Et pour la peine, les avis extérieurs ne m’aidaient pas du tout à me décider (« nan mais le lait maternel reste le meilleur pour ton bébé » ; « avec le biberon tu te rendrais mieux compte de ce qu’elle boit et ce serait plus simple »…). Jusqu’au moment où mon amie m’a claqué cette phrase sur la table, me donnant le déclic. Stop, les autres je m’en fou. Finalement, je sentais que c’était le moment, mais je me demandais trop ce que feraient ou diraient les autres… Et parce que ça nous convenait à toutes les 2, à ce moment précis, et de façon sereine, la transition s’est bien passée… Alors merci ma super copine, de m’avoir un peu secoué, pour que je prenne MA décision.

 

Ces petites phrases, je pense qu’il en existe encore beaucoup. Elles font un bien fou, quand elles arrivent à un moment où l’on peine. Oui c’est beau de devenir mère, mais je pense sincèrement qu’on ne parle pas assez des moments difficiles. Ce n’est pas rose tous les jours, mais c’est ce qui rend l’aventure encore plus belle : ce sentiment de fierté qu’on réussi a passé toutes ces petites étapes. Alors assumons nos galères, nos coups de mou ! Je pense que ça évitera toute cette culpabilité que l’on ressent, seule à la maison, parce qu’on imagine qu’il n’y a que nous pour penser ça… On est toutes des wonder mamans en devenir !

Et vous, quelles ont été vos petites phrases magiques qui vous ont aidé ?

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s