Story

Premières vacances avec bébé : entre galères et jolis souvenirs…

Premières vacances avec bébé (entre galères et jolis souvenirs)

Après une fin de grossesse cloîtrée à la maison pour repos forcé, je ne rêvais que d’une chose, que notre Bébé Loup soit là pour repointer le nez dehors et…profiter de nos premières vacances estivales en famille ! Mais une fois bébé arrivé, les premières semaines nous imposent de trouver notre nouveau rythme et envisager nos vacances devient un peu plus compliqué… Ajoutez par dessus tout ça les éternels avis de nos proches (et si elle a trop chaud ? Et si elle pleure toute la journée ? Et si un cataclysme nous tombe dessus ???) et me voilà à douter… Non, hors de question de ne pas partir ! Les voyages forgent la jeunesse (même à 4 mois !), alors on va juste un peu adapter notre organisation, se préparer à avoir quelques moments un peu plus difficiles, préparer nos groooosses valises (comment ça il n’y a plus la place pour toutes mes chaussures ?!) et c’est parti ! Voici un peu le récap’ de notre première escapade et des choses à retenir pour les premières vacances de bébé !

La destination tu adapteras…

Alors oui, certains parents partent, même avec les tout petits à l’autre bout de la terre et je trouve ça GE-NI-AL ! Mais pour une maman pas toujours toujours très sûre d’elle, j’ai préféré adapté un peu et faire plus soft… La date de nos vacances tombant tout début août (au secours la journée noire annoncée par Bisou Futé), nous avons voulu éviter la Côte d’Azur et préférer la Normandie ! Moins noyée par la foule, à seulement 5-6h de route de chez nous et où nous pouvons également trouver un peu de fraîcheur après un mois de juillet caniculaire… C’est acté ! Et comme pour papa et moi il est difficile de rester faire le lézard tous les jours en vacances, on conserve nos envies de visites (dès fois que ça éveille aussi la curiosité de Bébé Loup !). Alors au programme : plages du Débarquement, Mont St Michel et halte à Chambord sur le trajet du retour ! C’est parti !

Malgré les difficultés, tu ne baisseras pas les bras !

Départ à 5h du matin. On installe doucement Bébé Loup dans son cosy, lui-même ensuite harnaché dans la voiture et on démarre direction la Normandie. Jusqu’à présent, Bébé Loup dort très bien en voiture, comme beaucoup de bébé, bercé par le ronron du moteur… Le début du trajet se passe super bien ! Elle termine sa nuit tranquillement ; on s’arrête sur une aire d’autoroute pour lui donner le biberon et on repars ensuite. Là, les ennuis commencent… Elle s’agite, s’énerve, comme agacée de devoir encore être attachée dans son cosy. Elle pleure et commence alors pour moi la danse du « je-me-retourne-toutes-les-34-secondes-pour-remettre-la-tétine« , loin d’être confortable… Mon dos commençant à se plaindre, je me détache, passe à l’arrière pour la calmer et elle finit par s’endormir pour sa sieste matinale… Le reste de la journée sera de pire en pire. Nous découvrons un Bébé Loup énervé, qui pleure beaucoup, qui peut se mettre à hurler quand vient l’heure du biberon (sans passé par la case je râle parce que je commence doucement à avoir faim) et hoo mauvaise surprise pour nous, elle ne se sent bien nul part… Nous avons toujours eu la chance de pouvoir calmer ses pleurs en dernier recours avec la poussette ou le porte bébé/écharpe. Mais là, plus rien n’y fait ! Nous avons essayé de continuer notre programme initial, mais quand au cimetière américain, les touristes autour de toi te regardent comme si tu avais laissé ton bébé seul en plein soleil pour aller manger une glace (mais si, vous savez, le regard qui crie « on va appeler DDASS !« ), ça ne devenait plus possible… On finit notre journée, à mangé seul, chacun notre tour, pendant que l’autre essaie de l’apaiser dans la poussette. Papa la couche ensuite et moi je pleure, dans la salle de bain en regrettant de lui avoir imposé tout ça… J’appelle ma maman qui me remonte le moral : « Ne rentrez surtout pas ! Il a encore fait chaud (oui même en Normandie…), la route a certainement été longue pour elle aussi, mais tu verras, demain ça ira certainement mieux…« 

Elle me rassure un peu, mais je pars me coucher en me jurant que si la nuit se passe mal elle aussi, je prends la voiture en pleine nuit et ON RENTRE !

De tous les jolis moments (aussi courts soient-ils) tu profiteras

Miracle, la nuit s’est bien passée ! On prend notre petit déjeuné et on file le plus tôt possible direction le Mont St Michel. Au vu du nombre de marches sur le mont, on décide de prendre Bébé Loup en écharpe (Mei Tai plus exactement). Elle râle pendant une vingtaine de minutes (donc une bonne moitié du chemin pour aller au Mont à pied) mais une fois là-bas : Ter-mi-né ! On profite alors de la fraîcheur du matin, du peu de monde autour de nous pour visiter ce bel endroit. Bébé Loup regarde partout avec ses grands yeux et finit même par s’endormir… J’avoue qu’on avait presque envie de bomber le torse de fierté ! On savoure alors ces petits instants de calme avec bébé contre nous, le cœur plus léger… Et chaque jour fut meilleur que le précédent ! Alors même si on a quelque peu allégé notre programme, nous avons réussi à voir et faire plein de choses en compagnie de Bébé Loup ! On ne visite plus avec la même liberté qu’avant, mais chacun de ces petits moments devient plus beaux et plus précieux… Et les petits pieds de Bébé Loup qui touche la mer pour la première fois en font partie !

premières vacances bébé (3).jpg

Léger tu voyageras (enfin tu essaieras !)

La grande question de la valise… Nous avons listé, emmené, oublié des choses, alors je résume un peu ce qui nous auras servi (ou pas) !

Nos indispensables :
  • Le chauffe-biberon qui se branche sur l’allume cigare. Bébé Loup boit tiède voire chaud son biberon, donc pour parer à toutes situations, nous avons emmené le chauffe biberon qui se branche sur l’allume-cigare (mais alors attention, il existe bien souvent un bouton maison/voiture à activer pour le faire fonctionner… Et il faut aussi savoir que brancher dans la voiture, il met 10 à 15 minutes à faire chauffer le biberon au lieu d’1 à la maison… Ça aussi, ça nous a valu un coup de panique !!!). Petite astuce : lorsque nous étions loin de la voiture, nous avons toujours trouvé un petit resto/brasserie qui, avec notre plus beau sourire, a accepté de nous chauffer le bibi au micro-ondes !
  • Doudou/tétine/veilleuse/MyHummy (peluche à bruits blancs) pour récréer le rituel du dodo, qu’elle retrouve ses repères même en dehors de la maison. Après une première journée très compliquée, elle s’est dormi sereinement et a dormi aussi bien qu’à la maison ! Donc nous ne regrettons pas d’avoir emmené ses petites affaires…
  • La mini trousse à pharmacie : Alors oui, on peut trouver des pharmacies en Normandie, mais j’avoue qu’avoir dans le sac la petite trousse qui va bien, c’est quand même bien pratique ! Nous avions prévu la crème solaire adaptée aux tout-petits (La Roche-Posay Anthelios dermo-pediatrics), bien utile pour les gambettes qui dépassent du porte-bébé ; le soin calmant Moustidose toujours adapté aux tout-petits pour apaiser des piqûres de moustiques, abeilles et même pour les plantes type orties… Finalement c’est pour moi qu’il a servi après une piqûre d’abeille, et il est super efficace ! Nous avions aussi pris les granules d’arnica homéopathique, un gel hydro alcoolique et le gel gingivale Dolodent (nous savions que les quenottes de Bébé Loup la cherchaient pas mal ces temps-ci). Le tout en petit format, que ça ne nous encombre pas ! Et même si on ne se sert pas de tout (et heureusement d’ailleurs) j’avoue que ça rassure aussi d’avoir ça avec nous ! Donc on n’hésite pas !
  • Le petit bob souple et les lunettes de soleil pour Bébé Loup ! A l’inverse du chapeau, le bob se plie, se bourre au fond du sac ! Donc nous l’avions toujours avec nous, dès que le soleil nous faisait de l’œil ! 😉 Et même si le bob n’est pas l’accessoire ultime à la mode en ce moment, pardonne-moi Christina, mais on ne plaisante pas avec le soleil ! Idem pour les lunettes !

premières vacances bébé (1)

Ce dont on ne s’est pas servi :
  • Le lit parapluie : Nous avons le super génialissime lit parapluie pop up d’aeromoov ! J’étais heureuse de pouvoir l’emmener et le déplier en 3 secondes chrono ! Mais, même s’il ne prend pas énormément de place dans le coffre, nous avons toujours eu des logements qui possédaient lit parapluie/chaise-haute et tapis de change. Nous aimons voyager avec AirBnb et les logements qui prévoient tout ça sont nombreux ! Donc il ne faut pas hésiter et s’alléger de quelques kilos !
  • La baignoire : J’ai pas mal hésité à investir dans une baignoire gonflable/pliable pour ces vacances… Finalement on est parti sans et c’est tant mieux ! Chaque soir, papa partait sous la douche avec Bébé Loup et moi je la savonnais avant de la rincer et la sortir ! Ça a largement suffit et ce fut même à chaque fois un super moment tous les 3, qui nous a beaucoup fait rire. Seul point de vigilance, un bébé savonné, ça glisse ! Donc il faut vraiment bien la tenir !

Finalement, les choses inutiles étaient aussi les plus lourdes ! Et nous avons chaque jour réussi à emmener tout notre nécessaire dans un sac à dos avec 3 couches, mini bouteille de liniment, quelques cotons, un sac à couches, un biberon déjà rempli d’eau accompagné de sa dosette de lait, une bavette, doudou et tétine (avec attache-tétine !!! Je pense que sans, nous aurions perdu 46 tétines…), la mini trousse à pharmacie, bob, lunettes et nos papiers pour nous ! Nous avons appris à prévoir pour elle et à nous débrouillé pour nous ! On achetait une bouteille d’eau sur place si nous avions soif, idem pour manger etc.

premières vacances bébé (5)

 

Voici donc pour résumer ce périple ! Pour partir avec bébé, il a fallu un peu d’organisation, un peu de courage pour surmonter nos premières galères, mais s’il y a une chose qu’on retient, c’est que tout ceci est vite oublié au profit de tous nos premiers jolis moments en famille ! Chaque jour nous avons vécu des « premières fois » (dans la mer, changer la couche sur la plage arrière de la voiture avec le coffre ouvert, un restaurant avec bébé sur nos genoux car nous n’avions pas la poussette…). Bébé a parfois besoin d’un peu de temps pour se faire au bouleversement de son train-train quotidien, mais finalement il s’adapte plutôt vite ! Et l’emmener en vacances va jouer sur son éveil, son ouverture au monde, tout cela en lien avec papa et maman, ce qui garantira sa sécurité affective ! Il développe son sens de l’adaptation et par-dessus tout, la petite famille compose déjà ses premiers souvenirs… Et entendre belle-maman nous lancer à notre retour « 4 mois et elle a déjà vu la mer« , je lui ai répondu « bah ouai en faite, il a déjà trop la classe notre Bébé Loup…« , avec une touche de fierté dans la voix… Ho que non, je ne regrette pas

J’ai lu un jour une très belle phrase qui disait : si vous voulez qu’il ait des souvenirs, il faut vivre le présent avec lui aujourd’hui…

 

épingle premières vacances.png

Un commentaire sur “Premières vacances avec bébé : entre galères et jolis souvenirs…

  1. Lire cet article m’a fait revivre mes premières vacances en tant que maman 😉 ma fille avait 9 mois et nous sommes partis courageux au Portugal retrouver ses grands parents… elle est arrivée en couche après avoir vomi plusieurs fois dans la voiture…
    Exténuée comme nous… mais heureux de passer ses vacances tous ensemble… des beaux souvenirs qui restent gravés dans nos cœurs 😉😊

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s