Story

Des animaux et des bébés…

Des animaux et des bébés

Très chers amis à 4 pattes… On vous aime, vous voit grandir à nos côtés et puis un beau jour, après quelques mois passés à observer un bidou prendre du volume, voilà que l’on rentre avec un tout petit bébé, pouvant parfois faire beaucoup de bruit à lui tout seul. Nous avons un chat et un chien à la maison. Et dès l’annonce de cette grossesse, nous les avons mis à contribution, souhaitant à tout prix ne pas les mettre de côté lors de cette grande aventure… Ils étaient là les premiers après tout ! Alors, de la grossesse à aujourd’hui, quel a été leur place ? Quelle a été leur réaction et comment permettre que la rencontre avec bébé soit à la hauteur des jolies années que nous leur espérons ensemble ? Récit approuvé par miou-miou et toutou en personne…

 

Un bidou qui ne grossit pas encore mais déjà la toxo guette !

La fameuse toxo… Mes prises de sang m’ont informée dès le projet bébé que je n’étais pas immunisée contre la toxoplasmose (fichue maladie infectieuse pouvant avoir un impact important sur la grossesse et sur bébé). Et encore une fois, les avis vont bon train lorsque les gens apprennent que tu vis avec un chat… D’après eux, j’ai plusieurs options :
abandonner mon chat car je ne peux décidément plus l’approcher
éviter son contact au maximum, rendant la cohabitation légèrement tendue entre lui et moi (haaaa il s’approche en ronronnant, qu’est-ce que je fais ? Vade retro satanaaaass)
vivre avec mon chat, comme je l’ai toujours fais

J’en rigole mais je sais que certains vont jusqu’à se séparer de leur chat et je ne donnerai pas mon avis sur ce que je considère comme un abandon irresponsable (c’est un avis ça, vous êtes sûr ?)… La première option étant bien évidemment impensable, j’avoue que même la seconde me paraît difficilement faisable que je pense que mon chat partage ma vie depuis 8 ans et qu’il dort auprès de nous (chacun ses habitudes on va dire…mais le ronron de miou-miou est imparable pour tomber dans les bras de Morphée !). Alors afin de prendre encore une fois MA décision, en connaissance de cause, je préfère poser la question à mon gynéco-obstétricien (mon gynéco, ce héros !). A la fin d’une consultation, je lui demande alors « nous vivons avec un chat à la maison, y a-t-il des précautions à prendre ? ». Et après presque 10 secondes sans réaction, il répond « je propose souvent à mes patientes le micro-onde. 30 secondes puissance maximale et on en parle plus, c’était ça votre question ? » J’ai dû blémir rapidement puisqu’il a vite éclaté de rire en ajoutant « continuez à vivre comme avant, mais soyez juste vigilante à vous lavez davantage les mains, après l’avoir caressé, avant de faire à manger et pendant ces 9 prochains mois, ce sera monsieur qui s’occupera de la litière » avec un petit clin d’œil adressé à papa… Je sais que les médecins n’ont pas souvent le même avis sur ce genre de questions mais dans mon cas, sa réponse me correspondait totalement ! Oui je ferais davantage attention de mon côté, mais non je ne mettrais pas mon chat à la porte ! Et j’imagine que changer radicalement mon comportement face à lui n’aidera pas à le faire apprécier bébé une fois qu’il sera là… Le fait que ce soit mon docteur qui le dit, ça cloue aussi le bec à tous ceux que veulent me donner leur avis (alors que je ne leur ai rien demandé !) et s’insurger que j’ose encore caresser miou-miou (je vous jure que je n’exagère pas tant que ça !). Et puis, ne plus m’occuper de la litière, ça me convient bien aussi ! 😉

des bébés et des animaux (2)

Une grossesse à la maison…entourée de mes bêtes à poils

A mi-chemin de la grossesse, je me retrouve à séjourner dans mon salon, me posant quelques questions existentielles (Breaking Bad ou The Crown aujourd’hui sur Netflix ?)… Les jours, semaines passent et l’ennui et la solitude me gagnent rapidement. Finalement, c’est à ce moment que je me rends compte que nos animaux sont là pour nous ! Miou-miou a été celui qui a le plus vite réagit à ma grossesse. Quand je m’installe dans le canapé, il s’installe à son tour mais sur mon ventre, me regardant les yeux mi-clos, ronronnant à plein régime. Se rend-t-il compte de quelque chose ? Je n’en ai pas la moindre idée mais il a été à mes côtés chaque jour, déplaçant sa position au fil des semaines pour finalement se coller sur le côté de mon ventre à la fin (le gros ballon devenant moins stable…). Et les jours où le moral se barre en vacances, mon chat se fait encore plus présent, me poussant la main, le bras pour se glisser encore plus contre moi, faisant fuir mon coup de mou grâce à son éternel ronron… Et je suis sûre que Bébé Loup en a profité aussi !
Toutou de son côté, a réagit différemment ! Encore un jeune chien, il est toujours un peu fou, a besoin de se dépenser et c’est grâce à lui que je mets le nez dehors ! Je ne fais pas le marathon de Paris, mais on fait le tour du jardin, lui lançant encore et encore son os en plastique. Ce n’est pas grand-chose, mais prendre l’air fait du bien ! Par contre, je n’ai jamais constaté de réaction particulière de sa part par rapport à mon ventre qui prend de l’ampleur. Fidèle à lui-même, il n’a jamais cessé de me demander des câlins, au bourrant, poussant tout autour de lui, tombant d’épuisement extrême lorsque je le gratte sous le ventre. A un point même que j’ai vraiment dû faire attention à la fin de la grossesse tant il pouvait me déséquilibrer ou me mettre des coups dans le ventre sans se rendre compte que je prenais (un peu) plus de place qu’avant !

 

L’arrivée fracassante d’un si petit bébé !

Pendant mes quelques jours à la maternité, Papa Loup a pris soin de ramener à la maison le premier body porté par Bébé Loup, langes et autres petites choses qui portaient déjà son odeur. La réaction de toutou a été impressionnante ! Il aura passé une vingtaine de minutes à sentir, de façon effrénée, le body, le retournant encore et encore du bout de la truffe ! De son côté miou-miou est venu sentir lui aussi, mais sans grande conviction…
Le jour du retour cette fois, nous arrivons à la maison et le temps que papa détache le cosy (on n’était encore pas des pros !) je me présente à toutou qui me fait la fête, tout en me reniflant plus qu’à l’ordinaire. Nous arrivons ensuite avec le cosy et nous lui présentons Bébé Loup, avec des mots et un ton doux. Toutou la sent beaucoup, lui lèche les pieds. Il tente de lui lécher le visage et, sans le disputer, nous lui expliquons que non, nous ne sommes pas d’accord. Nous passons un moment, tous ensembles, à se découvrir dans une ambiance la plus détendue possible. On essaie de véhiculer une image rassurante, que ce bébé n’est pas à redouter, qu’ils n’ont pas à la craindre. Au quotidien, Bébé Loup est installé soit dans un parc relevé à mi-hauteur ou dans un transat haut, permettant à toutou de toujours pouvoir la voir, la sentir, voir faire une léchouille sur le pied, mais il n’a jamais accès à son visage et bien sûr, nous ne les laissons pas sans surveillance (trop longtemps j’entends, faut bien que je fasse pipi parfois !). Nous sommes aussi très vigilants à emmener toutou le plus souvent possible quand on part se balader en poussette ! Qu’il voit bien que je ne le remplace pas, Bébé Loup ne prend pas sa place, on ne va pas l’oublier.
Du côté de miou-miou, on porte une attention différente. Il a eu un regard plus méfiant à l’arrivée de Bébé Loup et a fuit lorsqu’il a entendu ses premiers pleurs. Il ne dort plus avec nous pour le moment. Lorsque que Bébé Loup a dormi dans sa chambre, nous avons alors ajouté un cale-porte assez lourd derrière la porte de sa chambre que nous entrouvrons de quelques centimètres uniquement. Nous avons entendu parler des chats qui parfois veulent se coucher « sur » bébé à cause de l’odeur du lait, donc nous prenons nos précautions pour le moment…

des bébés et des animaux (4)

4 mois et chacun trouve sa place !

Après plusieurs mois à prendre ses marques, j’avoue que c’est assez dingue de voir comment bébé, chat, chien cohabite sous le même toit, comme s’ils se connaissaient depuis toujours ! Miou-miou a profité des moments calmes des tétés/biberons pour tenter une approche et progressivement reprendre sa place, même quand bébé pleure. Il n’a jamais montré d’intérêt pour le fameux lait (coulé sur les bavettes, les restes dans le biberon…) et quand il découvre la chambre de Bébé Loup, il ne cherche pas à s’installer dans son lit (pour le moment en tout cas). Nous conservons donc le petit cale-porte pour la nuit, mais nous le laissons prendre place, lors de la sieste, à proximité de Bébé Loup. Comme un gardien, il veille sur elle, laissant toujours une certaine distance (des fois qu’un petit pied turbulent ose troubler son repos sacré…).
Toutou quant à lui, joue plutôt le rôle de nounou ! Si je suis à la salle de bain et que Bébé Loup se met à pleurer, il va la voir et si je tarde à venir aussi, vient me chercher. Lors de chaque retrouvaille, toutou me fait toujours la fête, mais un peu moins longtemps désormais puisqu’il faut aussi dire bonjour à Bébé Loup ! Nos séances de jeux sur le tapis d’éveil sont toujours agrémentées des petits couinements de toutou qui ramène son os en plastique pour jouer avec nous… Vivement que Bébé Loup lui lance elle-même cet os dans le jardin !

 

Nos animaux font partis de notre quotidien et il nous semblait tellement important qu’ils accueillent Bébé Loup dans leur quotidien aussi, que tout se passent sans heurt, qu’ils ne ressentent pas de sentiments d’abandon et qu’on puisse, au final, avoir confiance en eux quand ils sont auprès d’elle… Oui, il faut toujours rester vigilants, ne jamais les laisser sans surveillance parce qu’un accident peut vite arriver, et c’est pour ça que nous avons réfléchi à la place que nous voulions laisser à nos animaux, eux qui peuvent rapidement subir cette nouvelle situation, qu’ils n’ont pas désirée. On les aime, ils nous apportent compagnie et réconfort et apportent également tant à nos bébés ! Ils les sécurisent, les éveillent au quotidien, leur apportant chaque jour un peu plus au fur et à mesure que l’enfant grandit, et participent également à l’instauration de l’immunité chez les bébés ! Alors avec tout ça, on se doit bien de prendre un peu soin d’eux au milieu de tout ce chambardement !

des bébés et des animaux (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s